Transaction en cours. Veuillez patienter

Nouvelles de nos ruchers

Nourrissement avant l'hiver

14.10.2019, Rucher au Château Fort de Sedan

Au tout début du mois d'octobre, deux de nos apiculteurs des Ardenens françaises se sont dirigés vers le Rucher du Château fort de Sedan. 

Ces deux apiculteurs sont ceux qui aident les gens du château pour s'occuper des abeilles là-bas. 


Fin septembre - octobre, c'est une période où le travail de l'apiculteur consiste en plusieurs étapes : 
  • vérifier l'état des essaims et les regrouper au besoin (si les familles sont faibles, elles risquent de ne pas passer l'hiver, d'où le besoin des les regrouper pour les rendre plus fortes)
  • traiter contre la varroa (ce sont de petits acariens qui s'attaquent aux abeilles) 
  • vérifier les stocks de nourriture et nourrir au besoin

Nos deux apiculteurs ont pour objectif aujourd'hui de nourrir les abeilles. 


Quelques explications au préalable


Dès qu'il commence à faire froid, les abeilles hivernent. Elles ne vont donc pas sortir de la ruche, mais pour se nourrir, elles vont manger le miel qui est resté dans la ruche. Et elles vont monter dans une partie entre le toit et le corps de la ruche où l'apiculteur met en place un nourrisseur.

En effet, pour pouvoir tenir l'hiver, les abeilles ont besoin d'à peu près 1kg de miel/mois. 
Ce miel doit rester sur les cadres de ruche dans la partie "corps". 
Souvent il ne reste pas autant, ou bien par peur de manquer, l'apiculteur nourrit. Si les abeilles n'en ont pas besoin, elles ne vont pas consommer la nourriture déposée. 


Quant à la nourriture, elle peut être liquide ou solide. Comme on l'a déjà expliqué dans Pourquoi nourrit-on les abeilles , le choix de nourriture dépend de la période mais aussi des préférences de l'apiculteur. 


Nous deux apiculteurs des Ardennes, eux ils ont fait le choix de nourrir les abeilles au sirop. Il s'agit d'un sirop de haute qualité avec très peu de maltose* dedans. Il contient principalement de la fructose et de la glucose. 

On vous laisse découvrir la vidéo ci-dessous. 

Concernant les autres étapes - le traitement anti varroa, et le regroupement éventuel des colonies, on vous fera un retour sous peu. 



*maltose - sucre de malt. On dit qu'en diminuant le taux de maltose dans le sirop, on diminue le risque de maladies digestives chez les abeilles.