Transaction en cours. Veuillez patienter

Nouvelles de nos ruchers

Tour d'horizon "culture"

27.05.2019, Rucher du Paradis

 


Lors d'une discussion précédente avec William du Rucher du Paradis, il nous a confié vouloir faire connaître non seulement la vie des abeilles mais également "son pays". Parce qu'il faut bien le dire, William est un passionné. Passionné de tout ce qu'il fait. 

Chez Miel Colony, nous nous sommes dit qu'au final c'est une très bonne idée. Il est vrai que nous sommes ici pour parler de miel et d'abeilles, mais pourquoi pas faire connaître aussi les lieux environnants des ruchers si nos apiculteurs y tiennent. 


Direction le rucher du Paradis près de Rethel. 


William nous attend, on parlera de son pays. William est un Rémois (natif de Reims) et très fier de ses origines. 
Vous le savez certainement Reims est Le Pays du Champagne. Ici, la plupart des grandes maisons de champagnes ont leurs sièges. 
Reims est aussi connue pour sa Cathédrale où ont eu lieu les sacres des Rois de France. 
On va quitter Reims. La ville est déjà mondialement connue. 


Et puis William préfère parler d'Asfeld aujourd'hui et de son église l'une des plus singulière de France.

Pourquoi avoir choisi Asfeld et son église ? Tout d'abord parce que c'est tout près d'ici que se trouve leur rucher à Marie-Odile et lui, et puis parce que son église est assez unique et malgré cela très méconnue.  


Asfeld est une petite commune dont la vie a été étroitement liée à des familles nobles proches de la royauté pendant le règne de Louis XIV. L'un des grands noms dont le village est lié est le compte d'Avaux. 

C'est l'un d'eux Jean-Jacques de Mesmes qui fait construire l'Église Saint Didier d'Asfeld.
 



C'est un monument baroque construit au même moment que le Château de Versailles et par un des noms de renom de l'époque, le frère François Romain, qui par la suite a travaillé pour le roi Louis XIV. 

La particularité de l'église Saint Didier est qu'elle ne présente aucune ligne droite. Sa forme elle aussi est très particulière. On dirait une viole ou un mirroir. Elle est vraiment insolite.  
Pas étonnant que les locaux en sont si fiers. 

Donc sur les conseils de William, si un jour vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à découvrir ce joyaux de l'époque baroque. Il mérite d'être connu. 

Et puis peut être que si un jour vous visitez le Rucher du Paradis, vous pourrez discuter d'abeilles et culture avec Marie- Odile et William. Ils en seront ravis, on en est certain.